Le prêt immobilier : quelles sont les conditions à remplir pour en être éligible ?

pret immobilier

Parfois suite à certaines situations, on souhaite de devenir son propre propriétaire, malgré que les moyens ne soient pas encore réunis. Ainsi, pour y arriver, la première option à laquelle on fait recours consiste à demander un prêt immobilier. Cet article vous présentera certains des facteurs pris en compte par les prêteurs lorsqu’ils examinent les demandes de prêt hypothécaire. Vous y trouverez quelques conseils pour renforcer votre demande. Lisez-le alors pour facilement avoir accès à un prêt immobilier sans obstacle.

Revenu de l’emprunteur, le facteur primo que vérifie le prêteur

L’une des premières choses que les prêteurs examinent lorsqu’ils étudient votre demande de prêt est le revenu de votre ménage. Il n’y a pas de montant minimum en dollars que vous devez gagner pour acheter une maison. Cependant, votre prêteur doit savoir que vous avez suffisamment d’argent pour couvrir le paiement de votre hypothèque et vos autres factures. Il est également important de se rappeler que les prêteurs ne tiennent pas seulement compte de votre salaire lorsqu’ils calculent votre revenu total.

Le type de propriété : le facteur qui conditionne le prêt

Le type de propriété que vous souhaitez acheter aura également une incidence sur votre capacité à obtenir un prêt. Le type de propriété le plus facile à acheter est une résidence principale. Lorsque vous achetez une résidence principale, vous achetez une maison dans laquelle vous avez l’intention de vivre la majeure partie de l’année. Les résidences principales sont moins risquées pour les prêteurs et leur permettent d’accorder des prêts à un plus grand nombre de personnes. Si vous souhaitez plutôt acheter une propriété secondaire ou un immeuble de placement. Vous devrez répondre à des critères plus élevés en matière de crédit, de mise de fonds et d’endettement. En effet, ces types de propriétés sont plus risqués pour le financement par le prêteur.

Les actifs, une forme de garantie à fournir au prêt

Votre prêteur a besoin de savoir qu’en cas d’urgence financière, vous pourrez continuer à payer vos primes. C’est là que les actifs entrent en jeu. Les actifs sont des choses que vous possédez et qui ont une valeur. Par exemple des Comptes chèques et comptes d’épargne, des Certificats de dépôt (CD) des Actions, obligations et fonds communs de placement. Votre prêteur peut vous demander des documents attestant ces types d’actifs.

La cote de crédit de l’emprunteur, un facteur à ne pas ignorer

Votre cote de crédit est une évaluation numérique à trois chiffres qui indique dans quelle mesure vous êtes fiable en tant qu’emprunteur. Un pointage de crédit élevé signifie généralement que vous payez vos factures à temps, que vous ne vous endettez pas trop et que vous surveillez vos dépenses. Une cote de crédit faible peut signifier que vous êtes souvent en retard dans vos paiements ou que vous avez l’habitude de vous endetter plus que vous ne pouvez le faire. Les emprunteurs hypothécaires qui ont une cote de crédit élevée ont accès au plus grand choix de types de prêts et aux taux d’intérêt les plus bas. Vous devez avoir une cote de crédit FICO d’au moins 620 points pour être admissible à la plupart des types de prêts.

Ratio dette-revenu

Les prêteurs hypothécaires ont besoin de savoir que vous avez suffisamment d’argent pour couvrir toutes vos factures. Cela peut être difficile à déterminer en examinant uniquement vos revenus, c’est pourquoi la plupart des prêteurs accordent une importance accrue à votre ratio dette/revenu. Votre ratio DTI est un pourcentage qui indique aux prêteurs la part de votre revenu mensuel brut consacrée chaque mois aux factures obligatoires. Il est facile de calculer votre ratio DTI. Commencez par additionner tous les paiements fixes que vous effectuez chaque mois. N’incluez que les dépenses qui ne varient pas. Par exemple, vous pouvez inclure des paiements comme le loyer, les paiements minimums de cartes de crédit et les paiements de prêts étudiants.

Les frais de clôture

Vous devez également tenir compte des frais de clôture lorsque vous demandez un prêt hypothécaire. Il s’agit de frais de traitement que vous payez à votre prêteur en échange de la conclusion de votre prêt. Les frais de clôture spécifiques que vous devrez payer dépendent de votre lieu de résidence et du type de prêt que vous obtenez. Parmi les frais de clôture, les plus courants figurent les frais d’évaluation, les honoraires d’avocat et les frais de dépôt fiduciaire. Vous pouvez vous attendre à ce que les frais de clôture représentent entre 3 et 6 % de la valeur totale de votre prêt. Assurez-vous que vous avez suffisamment d’argent pour couvrir ces frais avant de demander un prêt.